Monuments symboles du pouvoir


Sur la place de la cathédrale de Spire, les visiteurs se rassemblent en petits groupes. Rassemblés autour de leurs guides, ils lèvent la tête pour admirer le sommet des tours. Autrefois, cette vue était obstruée car la cathédrale était entourée de petites chapelles. Les pavés de la place marquent le parcours du cloître qui se trouvait ici auparavant. Les autres maisons de la ville se trouvaient elles aussi à proximité de la cathédrale. Aujourd’hui, la vue sur le monument est libre et il est possible d’en évaluer sa taille.

Toutefois, lorsqu’ils entrent par l’une des immenses et lourdes portes en bronze, beaucoup de visiteurs sont surpris par sa taille. Le plafond se trouve à 33 mètres de haut. Entouré d’épais murs de grès, le bâtiment mesure plus de 130 mètres de long, pour environ 40 mètres de large. L’intérieur est vide et les regards se tournent vers le chœur royal, au-dessus duquel une énorme couronne est suspendue au plafond : c’est une réplique de la couronne de la tombe de l’empereur Conrad II.

C’est l’empereur Salier qui fit construire la cathédrale. Il ne la voulait pas plus petite, car il souhaitait qu’elle représente la puissance que Dieu lui avait donnée. C’est pourquoi elle devait être la plus grande « maison de Dieu » de son époque. Vers 1027, il ordonna sa construction, mais lorsqu’elle fut terminée en 1061, Conrad II était déjà mort depuis longtemps. Il fut enterré dans la cathédrale de Spire, dans la crypte, qui est elle aussi très grande et abrite aujourd’hui les dépouilles de quatre empereurs saliens, trois impératrices et quatre rois.

Cathédrale de Spire, Palatinat

Cathédrale de Spire, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Palatinat

Au fil des siècles, les différents souverains et une histoire mouvementée ont changé la cathédrale. Elle semble vide car elle fut dévastée lors de la guerre de succession du Palatinat, ainsi que pendant la Révolution Française. Napoléon a même souhaité la faire démolir, mais on l’en a empêché. Aujourd’hui, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et est une destination population pour les randonnées. Dans la salle de l’empereur, au-dessus du hall d’entrée de la cathédrale, les visiteurs sont émerveillés par les immenses fresques, qui ornaient le monument à partir du XIXème siècle, mais ont maintenant été retirées. De là, des escaliers mènent à la plateforme d’observation de la tour sud-est de la cathédrale. Ici, la vue s’étend bien au-delà de Spire, jusqu’aux hauteurs de la Pfälzerwald à l’est. De l’autre côté, à l’ouest, le Rhin serpente devant la ville.

Intérieur de la cathédrale de Spire, Palatinat

Intérieur de la cathédrale de Spire, Palatinat

Château de Trifels près d’Annweiler am Trifels, Palatinat

Château de Trifels près d’Annweiler am Trifels, Palatinat

Pas seulement les Saliens, mais aussi d’autres dynasties souveraines ont façonné l’histoire et le paysage du Palatinat. Frédéric 1er faisait partie de la dynastie des Staufer, et était également appelé Barberousse en raison de sa barbe rousse. Au XIIème siècle, il fit construire un palais impérial à Kaiserlautern. De nombreux souverains médiévaux n’avaient pas de résidence permanente, mais plusieurs palais, d’où ils dirigeaient et tenaient leurs assemblées. L’empereur Barberousse souhaitait avoir l’un de ses palais à Kaiserlautern, car des routes commerciales majeures la traversaient, et la région était riche en forêts et poissons.

L’un de ses châteaux favoris aurait été celui de Trifels : non loin d’Annweiler, le château surplombe la forêt, sur un rocher. Le monument devint également célèbre car Henri VI y fit emprisonner son rival, le légendaire roi anglais Richard Cœur de Lion. Aujourd’hui, les visiteurs sont nombreux à venir à Trifels. Le château de Trifels offre une vue imprenable et son intérieur expose de magnifiques répliques des joyaux impériaux : la couronne, le sceptre et l’orbe.

Magnifique vue sur le château de Trifels, Palatinat

Magnifique vue sur le château de Trifels, Palatinat

Plus d’activités dans le Palatinat pour les amateurs de culture:


Plus d'informations sur un séjour dans le Palatinat

Découvrez tous les événements, les activités et autres destinations régionales dans le Palatinat.

La Pfalzcard : une carte destinée aux visiteurs du Palatinat

Grâce à la Pfalzcard, profitez d’un séjour tout compris : dans toute la région, vous pouvez utiliser les transports publics et profiter de plus de 100 activités de loisirs, gratuitement. Une centaine…

Visite de Spire

Ville impériale palatine aux airs méditerranéens : l’imposante église de l’empereur et le Mariendom sont des passages obligés de votre visite (en anglais).

Museum unterm Trifels

GESCHLOSSEN Museum unterm Trifels

Annweiler am Trifels Le musée présente l'histoire d'Annweiler, du Château du Trifels et de la dynastie des Staufer.
Hambacher Schloss -  Rolf Schädler

Le Chateau du Hambach

Neustadt/Weinstrasse Depuis que le drapeau noir rouge et or fut hissé pour la première fois sur le mont Kastanienberg près de Neustadt en mai 1832, le château de Hambach…
Burgruine Drachenfels Dahner Felsenland - 1

Burgruine Drachenfels

Busenberg Ruine du château de Drachenfels/DLe Drachenfels figure parmi les attractions principales du Wasgau. Il a probablement été construit peu après l’an…
Burgruine Wegelnburg Dahner Felsenland - 2

Burgruine Wegelnburg

Nothweiler Ruine du château de Wegelnburg/D Le château fort de Wegelnburg est la ruine de château fort la plus élevée du Palatinat (572 m). Par beau temps on…